Sarrasin


SARRASIN


Fagopyrum esculentatum (Polygonaceae)

Annuelle d'été à croissance rapide, sensible au gel.
Feuilles en forme de coeur et fleurs blanches.

Exigences de la plante

 

  1. Sol : le sarrasin s'adapte à tous les sols maraichers. Il est si peu exigeant qu'on peut le semer sur des sols qui avaient été négligés ou abandonnés.
  2. Climat : tempéré et de préférence humide
  3. Irrigation : la terre doit être de préférence constamment humide.
 

Cycle de la culture

 

Durée du cycle : très court : entre 80 et 120 jours (3 à 4 mois). Pollinisation par les insectes et abeilles.

 

Mise en place de la culture

 

  1. Semis : Il doit être tardif et attendre que  le risque de gelée soit passé.  De mai à juillet, à une profondeur de 3 - 4 cm. La levée est rapide. 
  2. Densité : Il faut viser environ 140 plants / m2. Cela représente 500 g / are 
 

Récolte

 

C'est le point délicat dans la culture du sarrasin. En effet, la plante est indéterminée et les graines ne mûrissent pas toutes en même temps, et il faut choisir le moment opportun. Cela correspond à environ 70% des graines mûres (brunes). Ne pas attendre, il se resèmerait et deviendrait un problème pour les années suivantes. Il faut prévoir le triage et séchage de la récolte, notamment pour les graines restées immatures.

 

De ce fait, le rendement est faible et aléatoire. Il tourne autour de 80 à 140 kg / ha.

 

Le sarrasin peut aussi être cultivé dans le seul but d'assurer l'assolement. C'est un bon engrais vert. Il capte le phosphate normalement indisponible et il est couvre-sol contre les mauvaises herbes. Dans ce cas, enfouir les plantes avant que les graines ne se forment, soit vers 4 à 7 semaines de culture.
© DUCRETTET | Plan du site | Recherche | Conditions générales de vente | Mentions légales | Crédits Google+