Aubergine en sol sous abri

AUBERGINE EN SOL SOUS ABRI

 

Solanum melongena


Exigences de la plante

 

  1. Sol : limoneux ou limono-argileux, ressuyant bien.

  2. Climat : besoins élevés en chaleur

  3. Irrigation : la plus régulière possible

 

Cycle de la culture

 

 

Semis

Plantation

Début de récolte

Durée du cycle

Abri chauffé

Mi-fin décembre

Début mars

8-15 mai

210 jours

Abri anti gel

Mi janv. deb fev

Début avril

Début juin

210 jours

Chenille

Fin fevrier

Début mai

Jin juin

160

Exemples pour le Midi de la France

 

Mise en place de la culture

 

  1. Semis : en terrine, sur substrat inerte (sable + tourbe), arrosé avec de l’eau à 20°C ; avec un écartement de 3.5 cm en tous sens et recouverts par, 1 cm de mélange.

    En motte, dans un mélange terreux pas trop riche en azote.

    Pour obtenir une germination rapide et homogène, maintenir 28°C le jour et 20°C la nuit. Durée de levée : 5 jours ; descendre alors la température du substrat à 20°C.

  2. Repiquage : au stade cotylédons bien développés, avant la première feuille, soit 5-8 jours après semis.

    Idéalement, se fait dans des mottes de 8x8 pour l’abri froid et en godet de 9 ou 10 pour la serre chauffée.

    Pendant les 3 premiers jours, maintenir une température de 23.24°C.

    Dans le mois qui suit, températures de 22-25°C le jour et 16-18 la nuit ; ne jamais descendre en dessous de 16°C (t° de substrat).

    Par la suite, descendre à 20° le jour et 15-18°C la nuit.

    Densité : au cours des 8-10 semaines d’élevage, faire passer la densité de 100 à 15 plants/m² en 2 ou 3 étapes.

    Fumure azotée à proscrire, apporter en 2 fois 80 mg/plant de magnésie.

  3. Préparation du sol : labour de 30-40 cm suivi de façons superficielles.

    Paillage recommandé, pour élever la t° du sol.

  4. Plantation : au stade première floraison

  5. Densité : 4 à 6 bras /m², soit 1 à 3 plantes/m², selon le mode de taille

    Généralement, la disposition est de 1.60m entre les rangs x 0.5-0.66m sur le rang.

    Conduite culturale

 

  1. Fertilisation : Azote : 180 à 300 kg/ha, dont 30 à 50% en fumure de fond.

    Acide phosphorique : 30 à 75 kg/ha, en fumure de fond

    Potasse : 180 à 375 kg/ha, dont 30 à 50% en fumure de fond.

    Magnésie : 20 à 40 kg/ha

    Le reste, ainsi que la totalité de la magnésie, sont répartis en rations hebdomadaires, à partir de la 1ère nouaison.

  2. Irrigation : apports réguliers de 40 à 50% de l’ETP jusqu’à la première nouaison, puis 80%. Les irrégularités entraînent la chute des fleurs.

  3. Climat de l’abri : 20-22°C le jour et 16-17°C., avec une hygrométrie de 60 à 70%. Un excès d’humidité entraîne la coulure.

  4. Taille : conduite sur 2 bras : l’axe primaire est ébourgeonné jusqu’à la 1ère fleur, sauf 2 bourgeons qui donneront les 2 bras. Les axillaires qui s’y développent sont ébourgeonnés et rabattus au dessus du 1er fruit formé.

conduite sur 4 bras : Sur chacun des 2 bras, on conserve le 1er axillaire qui se développe. L’ébourgeonnage se fait jusqu’au fil de fer horizontal. La suit se fait comme pour les 2 bras.

 

Récolte

 

Le fruit est récolté bien avant sa maturité, dès qu’il atteint un volume suffisant.

La maturité optimale est atteinte lorsque le calice commence à se fendre ; il doit être ferme, bien coloré et brillant.

On récolte, au sécateur, tous les 4 à 6 jours, mais si les conditions le permettent, des récoltes plus rapprochées améliorent la qualité.

 

Protection phytosanitaire

 

Verticiliose : voir homologations ou greffage.

Pourriture blanche (sclerotiniose) : fumigation du sol, pour les parties aériennes, même traitements que pour le Botrytis..

Botrytis : traitements préventifs en période de forte humidité atmosphérique

Aleurodes, thrips et acariens : bassinages réguliers des plantes en cas de fortes chaleurs propices aux acariens (éventuellement accompagnés d’une aération pour éviter une trop forte humidité de l’air). Traitements selons homologations (voir e-phy.agriculture.gouv.fr)

 

Conservation

Stockage le plus rapidement possible à 12-14°C.

Eviter les chocs et les blessures dues aux épines du calice.

© DUCRETTET | Plan du site | Recherche | Conditions générales de vente | Mentions légales | Crédits Google+